« Le travail de Maria Clark est transversal, elle utilise une grande variété de moyen d’expression, toujours en lien avec le corps. Elle élabore une réflexion sur la question de la limite – la limite topologique mais également ontologique, limites entre intérieur et extérieur, entre soi et le monde qui lui permet de s’engager dans un espace trouble, un espace d’entre-deux. Il est question ici de désorientation finalement. Les contours s’évanouissent. » Prudence Audié, séminaire « Hors Norme »
, École normale supérieure (ENS) Ulm, Paris, 2018