« Le travail de Maria Clark est transversal, elle utilise une une grande variété de moyen d’expression, toujours en lien avec le corps. Elle élabore une réflexion sur la question de la limite – la limite topologique mais également ontologique, limites entre intérieur et extérieur, entre soi et le monde qui lui permet de s’engager dans un espace trouble, un espace d’entre-deux. Il est question ici de désorientation finalement. Les contours s’évanouissent. » Prudence Audié, séminaire « Hors Norme »
, École normale supérieure (ENS) Ulm, Paris, 201861B3grO9ZpL._SY355_