Portraits terrestres et Holobionthes, projet 2023-2024

Les Portraits terrestres sont des dessins que je réalise sur un papier fin ancien, d’une dimension de 25 x 20 cm, à partir d’un questionnaire​ transmis​ sous forme de jeu​ à une personne de mon entourage proche ou lointain. Le crayon à la main, je laisse ensuite résonner certains de ses mots afin de créer la rencontre d’une partie de son univers et du mien, par imprégnation. Le principe du portrait n’est pas la ressemblance directe d​u modèle, mais les analogies, les échos qui influent la composition, les figures ou le choix des teintes, alliant nos sensibilités respectives aux mondes complexes (séduisants ou effrayants) que l’on héberge en soi.
De ce premier Portrait terrestre, je tire ensuite une « empreinte »: l’Holobionthe. C’est un « dessin-nuage », une forme, une enveloppe ou bien un paysage​,​ réalisé sur support et format libre.
Ces portraits sont à la fois individuels et collectifs. Ils reflètent les histoires de ce, celles et ceux qui s’intriquant les un.e.s dans les autres, se superposent en des « agencements mutuels interdépendants » (Bruno Latour) — sur une Terre aux « mille plis », constituée elle-même d’une multitude de puissances d’agir.